Mots-Clés
Des mots qui ouvrent des portes

Sondage écriture inclusive

75% des Français et Françaises favorables à l'écriture inclusive !

À l'initiative de Mots-Clés, l'institut Harris Interactive a réalisé une étude visant à mesurer la connaissance et la perception de l'écriture inclusive en France. Les résultats de cette étude, menée les 11 et 12 octobre 2017 sur un échantillon représentatif de 1000 personnes, sont sans appel puisque 75% des sondé·e·s se déclarent favorables à la féminisation systématique des noms de métiers et à l'usage du masculin et du féminin plutôt que du masculin générique. L'adhésion à ces principes est majoritaire au sein de l'ensemble des catégories de la population.

Installée dans le débat public par un long travail d'essaimage mené par Mots-Clés, notamment à travers l'édition du Manuel d'écriture inclusive, l'écriture inclusive est maintenant connue de 41% de la population française. Le débat, longtemps circonscrit à une discussion de spécialistes, s’inscrit progressivement comme un véritable enjeu de société.

Dernier enseignement, qui montre la puissance de l’écriture inclusive pour faire concrètement progresser l’égalité : les formulations inclusives ou épicènes donnent jusqu’à deux fois plus de place aux femmes dans les représentations spontanées. Avant d’être interrogées sur l’écriture inclusive, les personnes ayant répondu ont été invitées à citer des personnalités, de façon totalement ouverte. Dans chacun des cas, les personnes ayant été exposées aux énoncés genrés, tels que « citez deux présentateurs du journal télévisé » ou « citez deux champions olympiques » ont davantage cité uniquement des hommes, tandis que les personnes ayant vu les autres formulations ont systématiquement mentionné davantage de personnalités des deux sexes, voire uniquement des femmes.